Lancer la vidéo

Concert

François-Frédéric Guy

François-Frédéric Guy

Enregistré à : Salle Gaveau - Paris le 2016-03-30


Un spécialiste du répertoire romantique allemand s’empare des partitions de Brahms et en livre une exécution exemplaire de précision, d’engagement et de respect.

Tout public

Résumé

Après huit années à travailler sur l’œuvre de Ludwig van Beethoven François-Frédéric Guy, en spécialiste de la musique allemande, a décidé de se consacrer aux sonates de Johannes Brahms.

Ce récital de François-Frédéric Guy inaugure un “Brahms Project” - “non pas un intégral exhaustif mais un dictionnaire amoureux du compositeur”, confie l’interprète. Familier des voyages au long cours, le pianiste présente au public de Gaveau sa lecture d’un triptyque de jeunesse.

Brahms était un peu le fils spirituel de BeethovenFrançois-Frédéric Guy

À la fois fougueuses et intimes, ses sonates rappellent que l’Allemand fut l’un des piliers de la musique romantique de son pays, tout en restant un compositeur classique majeur.

Toutes premières œuvres composées par le jeune Brahms qui, à 20 ans tout juste, éblouira ses aînés, Liszt et Schumann, subjugués par la force étonnante de ces pièces. Et c’est Berlioz qui, enthousiaste, affirmera dès 1853, avoir entendu avec la Sonate en ut majeur « la musique nouvelle » qu’il espérait. Celle-ci, sous l’ample symphonie élégiaque, exige de son exécutant une technique parfaite et une virtuosité sans faille. François-Frédéric Guy est, il l’a prouvé, un artiste qui aime relever des défis. Comme si sa liberté d’interprète ne s’épanouissait jamais autant que dans les contraintes formelles qu’il s’impose.

  • Sonate pour piano n°1 en do majeur, op.1
  • Sonate pour piano n°2 en fa dièse mineur, op. 2
  • Sonate pour piano n°3 en fa mineur, op.5

Découvrez avec nous la diversité de toutes les scènes tout en contribuant à un modèle éthique de rémunération des ayants-droit