Lancer la vidéo

Danse

FLA-CO-MEN

Israel Galván

Enregistré à : Maison de la danse - Lyon


Israel Galván en solo, épaulé par un groupe de six musiciens, a conçu ce spectacle comme une "invitation à la fête". Exubérance, humour, virtuosité : le flamenco est le théâtre et le théâtre est flamenco !

Tout public

Résumé

Un cabaret Flamenco joyeux et inspiré

Israel Galván a l’art d’aller où personne ne l’attend. Le flamboyant chorégraphe rhabille le flamenco en se moquant de lui-même, son titre FLA.CO.MEN annonce d’emblée la couleur d’une pièce ébouriffante et puissante.

Inutile de le flatter en encensant son flamenco ultra-contemporain, l’extraordinaire Israël Galvan répondrait qu’il est, en réalité, fla.co.men, anagramme piquant qui ne veut à la fois rien dire et désigne à merveille la danse du XXIe siècle d’un rebelle désormais admiré, récompensé partout dans le monde.

FLA.CO.MEN et son titre segmenté annoncent d’emblée la couleur d’une pièce ébouriffante. Ce qui frappe chez le danseur et chorégraphe sévillan, c’est son incroyable liberté que traduit parfaitement FLA.CO.MEN. Aussi précis soit-il sur la ligne rythmique de son compas, il ne peut s’empêcher de jouer avec lui-même et sa technique. Il arrive sur scène en tablier de cuisine blanc, tout prêt à mélanger les ingrédients d’une recette très personnelle. Une savante mixture d’autodérision et de virtuosité, de fantaisie et de beauté. Ses mains racontent à elles seules d’infinies poésies, des volutes calligraphiques et des illusions cinétiques. Accompagné de quatre musiciens experts en free-jazz et de deux chanteurs flamenco puro, Israël Galvan transforme son flamenco en cirque joyeux et inspiré.

La Biennale de la danse de Lyon est un festival de danse contemporaine créé à Lyon en 1984 et se déroulant toutes les années paires, en alternance avec la Biennale d’art contemporain. Vous pouvez retrouver une sélection de cette programmation audacieuse de haut vol sur Scènso.tv

Découvrez avec nous la diversité de toutes les scènes tout en contribuant à un modèle éthique de rémunération des ayants-droit